Le monde de demain,  Les quartiers numériques français,  Living Labs,  Smart Cities

De «Seine Innopolis», au cœur du futur quartier numérique, à «Rouen Innovation Santé»

A Petit-Quevilly, au cœur de la Communauté de Rouen-Elbeuf-Austreberthe (CREA), à 6 stations de métro du centre historique de Rouen, le nouveau pôle d’excellence des technologies numériques sur le bassin d’emplois de Rouen est aménagé sur 9 865 m² dans un ancien bâtiment industriel (une filature de cinq étages dédiée autrefois au tissage du lin puis du coton, symbole de la révolution industrielle), inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. Grâce à son offre immobilière diversifié, le bâtiment Tallandier (pépinière, hôtel d’entreprises, bureaux en location, mais aussi double irrigation fibre optique, desserte fibre jusqu’aux plateaux, salle informatique mutualisée, locaux de stockage et accès sécurisés), pourra accueillir à terme près de 80 sociétés allant du porteur de projet au grand groupe en passant par la start-up ou bien encore la PME. Cette réalisation, consacrée au développement de la filière numérique haute normande, aura nécessité un investissement de plus de 30 millions d’euros et s’affirme idéale pour les entreprises désireuses de s’implanter à moins d’une heure de Paris. Il est à 20 km du plus gros datacenter d’Europe exploité par Orange à Val-de-Reuil.
Site phare de l’économie numérique, le nouveau pôle d’innovation est inauguré le 14 novembre 2013. Il bénéficie d’un espace de coworking permettant de favoriser les échanges entre les porteurs de projets et les entrepreneurs pour inciter à la création et à l’innovationet s’intègre par ailleurs au cœur d’un environnement particulièrement propice au développement du numérique avec des associations professionnelles dynamiques telles que #NWX et le Club Tic Normandie et des manifestations d’envergure comme E-MK, le colloque #NWX, le Start-up week-end, le Normand’Tic tour, Codeurs en Seine, les Apéroweb…, sans oublier la proximité des 4 campus universitaires, d’écoles d’ingénieurs (Insa, Esigelec) et de Commerce (Rouen Business School), d’un réseau de R&D particulièrement riche (LITIS, CISE, CRIHAN, InnoventE,…), d’un tissu dense d’utilisateurs de TIC tertiaires, industriels et logistiques. Les associations d’entrepreneurs (Normandy web Xpert et ses 70 adhérents) traduisent la vitalité de cet écosystème.
On note également début 2014 la mise en place d’un fab lab mobile, le deuxième de France après celui de Nancy, piloté par le Cesi. Rouen pense aussi réunir « toutes les étapes de la chaîne de l’entrepreneuriat » avec également une offre locative souple. L’écosystème a d’ores et déjà produit un tissu de «pépites» parmi lesquelles Interaction Multimédia (applications « natives »), Digiworks (jeux sociaux et publicitaires) ou Webaxys et Serinya Telecom (fournisseurs d’accès).
« Rouen Innovation Santé » s’inscrit lui aussi au cœur d’un environnement scientifique exceptionnel constitué du CHU-Hôpitaux de Rouen, de l’UFR de Médecine et Pharmacie et de nombreux laboratoires de R&D. Ceux-ci regroupés au sein de l’IRIB-Institut de Recherche et d’Innovation Biomédicale et de l’IRCOF-Institut de Recherche en Chimie Organique Fine permette d’assurer un continuum de compétences allant de la molécule aux patients, de la recherche fondamentale à la recherche clinique,
Le pôle bénéficie également de la dynamique des pôles de compétitivité PharmaValley et CosmeticValley, des unités de recherche labellisées INSERM, CNRS, Université (en particulier dans les domaines cardio-vasculaire, génétique et cancer, digestif et nutritionnel, neurosciences, biothérapies, immunologie de l’appareil locomoteur et dermato-immunologie) et du Centre d’Investigation Clinique labellisé par l’INSERM. Sont à noter surtout une politique de développement volontariste (plateaux techniques, traitement de données, coordination pluridisciplinaire, structures de valorisation) et d’accompagnement de start-up avec 18 créations depuis 2003 (dans le domaine notamment de l’imagerie, galénique, des nouveaux médicaments et de la bio-santé), grâce notamment à une vraie entente partenariale (Ville de Rouen, CHU – Hôpitaux de Rouen, Université-Faculté de Médecine et de Pharmacie, CREA et Caisse des Dépôts et Consignations).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *