Analyses,  Coopération décentralisée,  Économie numérique,  Living Labs,  Smart Cities,  Thématiques

Huit années d’analyses et d’actions

Dans les années 90 du siècle dernier, les stratégies de développement des territoires étaient basées sur des racines locales sans vision globale, ni durable.
La progression conjointe des phénomènes de mondialisation de montée de l’individualisme a généré une nouvelle donne dans les pratiques économiques, culturelles, sociales et environnementales.
Aujourd’hui, on constate que cette révolution a été très mal appréhendée et fort mal comprise par la plupart des territoires: nombre de leurs acteurs n’ont pas su s’adapter et se doter des méthodologies et outils technologiques adéquats.
Ceux d’entre eux qui tiennent désormais compte de ces enjeux dans leur stratégie de développement s’aperçoivent qu’il est urgent de sortir de cette cécité due au manque de projection prospective et à l’absence d’informations sur ce qui se fait ailleurs, que s’ouvrir sur d’autres horizons culturels leur facilitera le choix des options les plus pertinentes, qu’ils vont être confrontés à des problématiques nouvelles et des défis inédits tels que le développement durable, la globalisation informationnelle… et plus généralement le concept de « Ville du futur » / « Ville de la connaissance » / Villes Numériques / villes connectées / Villes Ingénieuses.
Pour tout cela il leur faut se doter d’infrastructures et d’outils leur permettant d’anticiper, de comprendre et de s’adapter aux attentes des usagers en faisant de leur territoire un creuset d’innovations et de communication au service d’un développement pensé sur le long terme.
Dans le domaine des nouvelles formes disruptives du développement économique des villes et des territoires, TERRITOIRES DE DEMAIN accompagne les acteurs de l’accélération et de l’incubation des projets de développement territorial permettant notamment aux collectivités locales de conforter les rôles nouveaux de la société civile. Elle crée et labellise les laboratoires et autres lieux d’innovation ouverte (Living Labs, Fab Labs, Media Labs, co-working et maker spaces, galeries d’idées et marchés des connaissances et des compétences…). Elle contribue aux plans stratégiques et aux documents de référence de maintes collectivités locales françaises et étrangères.
Après la création du Living Lab des Territoires de Demain en 2008, la fondation a créé des réseaux d’innovation ouverte et notamment:
1.    le Living Lab des Territoires de Demain lui-même permis le développement d’autres Living Labs et espaces de l’innovation en Europe, Afrique, Amérique Latine, les Caraïbes, l’Océanie et la Chine,
2.    en 2009 la Communauté internationale d’Innovation et de Connaissances à l’Institut Français de Budapest ,
3.    en 2010 le Réseau européen et international des nouveaux emplois et des nouvelles formations au Ministère des affaires Étrangères et Européennes à Paris,
4.    en 2011 le Réseau français des Living Labs et espaces de l’innovation (ReLaI) au Conseil Économique et Social et Environnemental à Paris,
5.    en 2012 le Réseau des Living Labs et espaces de l’innovation d’Amérique latine et des Caraïbes à Numérica (Montbeliard)
6.    En 2013 le consorcium des affaires et de l’innovation
7.    En 2015 une plateforme d’innovation, en cours de conception
La Fondation des Territoires de Demain, une démarche globale et des champs d’activité
Si un réseau d’enseignants et de chercheurs comme ARENOTECH et le Réseau européen des Villes Numériques ont souhaité mettre en place, au travers de la création de la Fondation des Territoires de Demain, une démarche globale de mise à disposition de leurs analyses et d’accompagnement des projets des entreprises, des universités et des territoires, c’est bien face au constat des nouveaux rapports aujourd’hui développés entre ces mêmes territoires et la polarisation des savoirs, compétences et expertises.
De manière générale, on se trouve donc devant des processus de constitution de clusters, d’attractivité de la matière grise et de compétitivité basée sur les connaissances ainsi localement accumulées. Ces mécanismes qui constituent une nouvelle géo-économie pour nos villes et nos régions entraînent clairement bien sûr de nouveaux besoins en formation et accompagnement de programmes d’action, mais aussi des espaces plus spécifiquement adaptés à de telles nécessités de transmission de savoirs et de mise en œuvre des connaissances acquises.
Ainsi en est-il de ce que l’on peut voir apparaître de toutes parts: centres de connaissances, maisons et cités du savoir, quartiers de la connaissance…. Mais ce sont en réalité de nouveaux espaces de vie qui s’imposent: dans le domaine de la santé par exemple (examens auto-pratiqués ou à distance), de l’administration, de la création d’activités et entreprises, du tourisme (nouveaux outils et supports de découverte), du troisième âge…
Ce sont ces nouveaux lieux et espaces aussi que la Fondation entend aider à créer, depuis un institut innovant de formation des acteurs territoriaux au centre de la France jusqu’à des espaces nouvellement configurés destinés à l’entrepreneuriat et à l’innovation, en passant par les laboratoires vivants destinés à tisser de nouveaux liens d’imagination et de réalisation entre entreprises proposant produits et services innovants et usagers. Des Centres Européens de Nouvelles Technologies qui veulent créer des espaces de travail ambitieux pour les meilleurs chercheurs aux nouvelles communautés de connaissance que l’Union européenne entend forger dans les cinq années à venir.
Nous souhaitons rassembler ainsi tous les éléments nécessaires pour aider à la réalisation de tels lieux, mais aussi une meilleure insertion dans le tissu urbain et surtout leurs interactions en réseau entre espaces de mêmes finalités, mais aussi à objectifs complémentaires (pour compléter notamment les dispositifs de services à distance d’espaces génériques multi-usages, dans le monde rural notamment qui demain peut connaître une réelle renaissance ou encore naturellement les régions en développement pour lesquels aussi la gestion de l’identité doit constituer un vecteur fort d’innovation).
Ces nouveaux dispositifs et lieux de services se développent dans un cadre commun qui est celui de l’économie du savoir en émergence qui se trouve être aujourd’hui l’objet unique de la Fondation : il s’agit pour nous de fournir aux décideurs un vrai cadre de références aussi bien conceptuelles que de bonnes pratiques et d’état des lieux. Pour cela, la FTD entend rassembler prospectivistes, entrepreneurs et chercheurs, acteurs des info technologies et des nouveaux modes d’acquisition et d’échange de connaissances et responsables territoriaux pour placer, au travers d’une éthique rigoureuse, la compétence et l’excellence au cœur de nos sociétés à l’échelle des deux prochaines décennies.
Le monde évolue de plus en plus vite. Les décideurs politiques, économiques, sociaux et culturels affrontent au quotidien des situations nouvelles et complexes auxquelles ils ne sont pas forcément préparés. C’est pourquoi il est important qu’ils puissent disposer d’outils de conseil, d’accompagnement et surtout de formation sur les problématiques de développement durable et de territoires de la connaissance. C’est le rôle qu’entend jouer la Fondation des Territoires de Demain.
Notre mission est d’aider les décideurs territoriaux à penser, concevoir et mettre en place les villes et territoires de la connaissance dans lesquels les citoyens seront véritablement informés, ouverts, à l’écoute et entendus.
Pour cela, la Fondation entend leur porter assistance qu’ils soient acteurs politiques, économiques ou culturels pour les aider à répondre aux attentes des usagers et à se former aux problématiques inédites auxquelles ils doivent faire face : développement durable, globalisation informationnelle, concept de «ville de la connaissance»
La Fondation a pour vocation de leur apporter une vraie visibilité sur ce qui se fait ailleurs, de les conseiller et les soutenir dans leur stratégie de développement durable en leur proposant notamment des formations ciblées sur des projets immédiatement opérationnels.
La Fondation entend développer les synergies et le partage d’expériences entre les différents réseaux d’innovation déjà existants et ainsi démultiplier leur capacité d’action et leur rayonnement à l’échelle européenne et internationale, elle réalise expéditions de connaissance et notamment en Amérique Latine, Europe, Afrique. En effet, l’une des premières actions de la Fondation des Territoires de Demain a été la création de réseaux thématiques et géographiques.Une mobilisation qui réunit des acteurs dans des institutions publiques, des organisations civiles et de petites entreprises émergentes. Ensemble découvrent l’opportunité de gagner des marchés, des possibilités de transfert technologique, des collaborations et des synergies dans plusieurs domaines.
La formation tient une place centrale dans l’action de la Fondation.
L’enjeu est grand, la tâche est immense, soyez à nos côtés pour préparer le monde de demain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *