Actualités,  Living Labs

Un Living Lab au château: Neuville ou le paradigme des aventures territoriales

Neuville ou le paradigme des aventures territoriales à l’heure du développement de l’économie numérique et de la société de la connaissance

Les années présentes sont et seront de plus en plus marquées par ce que nous pourrions appeler des « aventures territoriales ». Ces aventures seront au cœur de nos prochaines rencontres au château de Neuville autour des territoires de demain et des écosystèmes de l’innovation: de quoi s’agit-il ?

Nous le savons, tous les grands moments de mutation de notre histoire sont d’abord marqués par une polarisation des savoirs et des compétences : c’est ce processus qui permet le plus souvent au demeurant d’écrire certaines des grandes pages de l’histoire de nos régions.
C’est très exactement ce qui est en train d’arriver sous nos yeux : avec une rapidité qui nous déconcerte – c’est d’ailleurs là sa véritable nouveauté ! -, des villes et des territoires construisent une vraie attractivité en attirant les porteurs de projets, les créateurs de jeunes entreprises innovantes, voire les investisseurs à la recherche précisément de tels projets inattendus. C’est ce qui permet la création de tels écosystèmes de fait marqués par l’innovation : innovation technologique certes, mais aussi sociale, culturelle, méthodologique, des écosystèmes qui ont précisément besoin de la stabilité qui est celle de l’économie immatérielle des territoires, souvent mieux affirmée dans ses contours et ses composantes que celui des constructions nationales.

Mais ce qui compte d’abord dans de tels processus à l’œuvre au quotidien sous nos yeux, ce sont les externalités territoriales de toutes natures, c’est l’histoire d’un quartier ou d’un territoire, c’est son patrimoine – au sens bien évidemment le plus large de ce terme -, l’ensemble donc des savoir-faire et des expertises accumulés et qui, à leur tour, aujourd’hui et demain, vont attirer d’autres savoirs complémentaires, contribuant par exemple à transformer un parc technologique en parc de la connaissance, une ancienne rue en espace de création et de design… Bref, intégrant les données culturelles notamment à son développement économique, tant il est vrai aujourd’hui que l’économie de la créativité constitue aujourd’hui un axe central pour une économie du savoir contemporaine qui est pour l’essentiel constituée de flux cognitifs que contribuent précisément à structurer les hubs qui sont justement ceux de nos territoires.

On comprend donc ainsi l’importance considérable qu’est en train de prendre l’univers patrimonial au cœur d’un « design thinking » global et combien ces lieux sont pertinents pour accompagner, voire accueillir les nouveaux espaces de l’innovation où l’on lira dans quelques décennies l’une des marques majeures des débuts de notre siècle au travers de sa nouvelle écriture d’une géographie planétaire des talents !

Au cœur de ces lieux, et parmi une multitude d’autres espaces à la sémantique de plus en plus riche, figurent les Living Labs, les laboratoires vivants et d’usages dont les objectifs sont aujourd’hui bien connus au travers du rassemblement de porteurs de projets, de chercheurs et de clients vus comme futurs usagers des futurs produits et services qu’ils évoquent ensemble. Ces espaces, parfois accompagnés de fab labs et autres techshops, le sont surtout de coworking spaces qui vont contribuer à transformer un tel lieu en nouveau salon du XXIème. Un château illustre fort bien de telles démarches et synergies et celui de Neuville constitue ainsi le paradigme parfait des aventures territoriales qui seront les nôtres.

Bienvenue donc à Liège pour tous les innovateurs et acteurs territoriaux, où la Fondation des Territoires de Demain, avec à ses côtés ses réseaux internationaux tels que RELAI et LEILAC, vous convie avec toute l’équipe du château à l’étape wallone de ses Etats Généraux des Living Labs et espaces de l’innovation les 14 et 15 septembre 2013. On y évoquera nos objectifs communs autour de questions telles que : « Où en sont les territoires de l’innovation de demain en Europe et dans le monde? » et « que deviennent les écosystèmes de l’innovation et leurs stratégies de coopération internationale ? ».

André Jean-Marc Loechel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *