Neuville3

Challenges, 8/9/2015

Klaus Schwab lance un Davos local

Nouvelle offensive du président fondateur du World Economic Forum (WEF): un incubateur de projets, façon mini-Davos, pour réfléchir et accompagner des initiatives entrepreneuriales, tous domaines confondus (économie, culture, environnement…). Schwab, son épouse Hilde et Jennifer Blanke, directrice économique du WEF, se sont associés à La Chartreuse de Neuville (Pas-de-Calais) pour lancer, le 16 septembre 2015, cette structure devant un parterre d’entrepreneurs, d’institutionnels et d’associatifs. Le comité de pilotage est présidé par Jean-Paul Delevoye, actuel président du Comité économique social et environnemental (Cese). Les initiatives retenues et suivis par l’incubateur seront présentées en avril prochain.

inclusion

LES RENCONTRES ANNUELLES – 2 & 3 mai 2016

«COMMENT, ENSEMBLE, CRÉER LES CONDITIONS POUR QUE CHACUN D’ENTRE NOUS PUISSE TROUVER SA PLACE ET DÉVELOPPER SES TALENTS?»

QUELS SONT LES OBJECTIFS DES RENCONTRES DE LA CHARTREUSE ?

  1. «Éveiller les papilles»: sensibiliser aux différents sujets, expliquer les indicateurs où nos territoires peuvent s’améliorer, s’appuyer sur des interventions et des partages d’expériences et d’initiatives positives, présenter l’offre et la pédagogie globale « Chartreuse de Neuville »
  2. Susciter l’envie d’agir, d’apprendre et d’apporter des connaissances, des expériences
  3. Créer une communauté d’acteurs

POURQUOI CETTE THÉMATIQUE ?

En 2015, les travaux du «World Economic Forum» sont arrivés à la conclusion suivante: le plus grand enjeu mondial identifié est l’inclusion sociale. En effet, le fossé ne cesse de se creuser entre les plus nantis et tous ceux qui sont exclus de la croissance actuelle, de plus en plus nombreux.

La croissance et le développement doivent être sources d’inclusion sociale et réciproquement l’inclusion sociale est indispensable à la croissance et au développement. Il devient donc inéluctable d’inventer de nouveaux modèles de croissance qui soient inclusifs.

À cet effet, « le World Economic Forum» a publié fin 2015 une étude comparative sur 112 pays, mettant en valeur les indicateurs sources de croissance inclusive (140 indicateurs à ce jour)

RENCONTRE – 3 MAI 2016

IDENTITÉ CULTURELLE ET ATTRACTIVITÉ D’UN TERRITOIRE

Intervenants:

• Alexia Noyon, Directrice de l’association la Chartreuse de Neuville, présentation du modèle de renaissance de la Chartreuse de Neuville
• Armel le Coz, Co-fondateur des plates-formes «parlement et citoyen», «démocratie ouverte», «territoires hautement citoyens»
• Fazette Bordage, directrice des Affaires Culturelles de la ville du Havre
Laura Garcia Vitoria, Le monde de tous les Neuville Présidente d’honneur et fondatrice du Réseau LEILAC (Living Labs et espaces d’innovation latino-américains et Caraïbes), Vice-Présidente et Directrice scientifique de la Fondation des Territoires de Demain
• Sophie Cucheval, directrice des opérations de MiiMOSA
• Thierry Gard, Président d’Eleusis Capital.

Services de base et infrastructures: santé

  • Fondation Hopale
  • Plate-forme AG2R
  • Pierre Desreumaux, Fondateur et Président de DigestScience. Professeur en gastroentérologie dans le service des Maladies de l’Appareil Digestif et de la Nutrition au CHRU de Lille.
  • L’EPEAM : association École Parentale pour Enfants Autistes du Montreuillois

Dossier de presse

LE MONDE DE TOUS LES « NEUVILLE » par Laura Garcia  Vitoria

SYNTHÈSE DE L’INTERVENTION

« Aujourd’hui il n’y a guère de différences entre le développement des territoires apprenants  ruraux et des territoires apprenants urbains »

L’objectif de notre intervention est relatif au réseau international que la Fondation des Territoires de Demain est en train de constituer aux côtés de l’initiative d’incubation des projets citoyens promue par la Chartreuse de Neuville.

Nous entendons y présenter quelques exemples afin d’en illustrer les potentialités attendues des synergies entre ces lieux dédiés à l’innovation ouverte et de rupture. Nous souhaitons rassembler d’ailleurs l’ensemble de ces  acteurs à l’occasion des prochaines rencontres de Davos.

Casablanca – devenue French Tech Hub – a ainsi choisi d’être une ville laboratoire, en créant par exemple une plateforme de musée virtuel pour laisser place à la perception par le citoyen de son identité au travers du patrimoine qui est celui de la collectivité. Trois projets de Living Labs peuvent de la sorte y connaître un développement parallèle à celui de Neuville.

Medellin – au travers notamment de son laboratoire vivant  « Inspira », basé sur les suggestions et propositions des citoyens – reprend une démarche identique, tout comme les espaces d’innovation ouverte et disruptive dans l’ensemble de l’Amérique latine par exemple le living lab « Consintiendo mi vida paso a paso » dédié à l’éducation des enfants en difficultés.

En Bolivie par exemple (nous y reviendrons lors d’une prochaine intervention à La Paz notamment sur l’espace d’innovation ouverte «Bolivia tech-hub-collaborative»).

En Cap Nord en Martinique, «Audacia» dans la baie Mahault et Gourbeyre en Basse Terre en Guadeloupe illustrent des stratégies de même nature à l’échelle de l’ensemble de la Caraïbe.

C’est aussi le cas de la Cité de la Connaissance en Haïti au développement de laquelle nous travaillons.

Abidjan – autre French Tech Hub en attente de collaborations conséquentes – reste pour nous illustre par le « Baby Lab » fournissent une autre image encore du citoyen de demain et de ses projets.

Tel Aviv et de manière générale l’Israël French Tech Hub apporte de même une expérience renouvelée de ce que peut être et devenir un accélérateur de projets à l’instar de Neuville.

En Inde, nous travaillons actuellement à la constitution d’un autre french tech hub autour d’une problématique identique à Oondichéry et Bangalore « UN MIND.IT LIVING LAB ».

Il en est de même encore de Barcelone ou nous avons rencontré récemment les innovateurs dans le domaine de la santé qui regardent précisément en direction du Nord de la France pour des collaborations en ce domaine.

Des acteurs comme ceux de « Volumes » à Paris – ou nous avions organisé il y a deux mois une rencontre avec certains d’entre vous – et bien d’autres lieux dédies dédiés aux « Civic Tech » – achèvent une brève description de ce réseau de tous les Neuville aujourd’hui en cours de constitution, tous lieux où il nous est proposé de réintégrer le “nous” au cœur des technologies, invitant ainsi nos communautés et nos institutions à être plus équitables, plus souples, plus transparentes. Ici à Neuville, on le voit, une grande famille des acteurs territoriaux de l’innovation est en train de naître.

Label_La Chartreuse de Neuville

Label concédé a l’incubateur de la Chartreuse de Neuville